Les enjeux

Le constat

Sur un rythme de plus en plus soutenu, la mondialisation et la rapidité des évolutions technologiques ne cessent de bouleverser les principes fondamentaux du développement de nos entreprises, de nos administrations et de nos organisations locales.

Personne n’est à l’abri… Nous vivons dans un monde de dangers, confrontés tout à la fois à une évolution de la menace asymétrique (fraudes, terrorisme, cyber attaques, …) et à un accroissement des vulnérabilités issues de la rapidité des évolutions technologiques et du développement des nouveaux usages liés à la transformation numérique.

Un accroissement de la complexité :

On ne peut prévoir exactement toutes les innovations que les nouveaux systèmes technologiques apporteront en transformant notamment la mobilité et les flux (énergie, transports, télécommunications, …), mais dans un monde incertain, ces migrations vers le tout numérique et les objets connectés s’accompagnent d’une multiplication des failles qui fragilisent nos écosystèmes socio - économiques et les rendent très vulnérables.

Le développement de nouveaux usages dans tous les domaines (voiture autonome, transports intelligents, usine 4.0, hôpital numérique, …) ne fait que renforcer la question des interdépendances et le danger de crises systémiques.

Le grand défi

Les spécialistes au sein des entreprises et des collectivités ont des difficultés à appréhender l’ensemble des paramètres dans leur complexité. Ils considèrent que les réponses traditionnelles ne suffisent plus pour affronter ces ruptures, éviter les défaillances ou assurer la protection des biens et des personnes, des données, des infrastructures et des systèmes opérationnels.

Beaucoup reste à inventer dans un marché de solutions très fragmenté et en manque de maturité, notamment sur les approches liées à la « vigilance » et la « résilience ».

Cette nouvelle approche du risque doit passer par la mobilisation de toutes les compétences en favorisant des synergies et des collaborations entre les mondes civils et militaires, publics et privés, tout en optimisant la convergence des domaines d’expertises, ainsi qu’une mobilisation citoyenne.

L’association « Security Systems Valley » se fixe ainsi comme objectif de faire de la « sécurité globale » un pilier stratégique du développement économique, de l’attractivité territoriale et de la transformation digitale.


Sur Facebook